1970, le sketch « Gladiator Skit » avec Carol Burnett et la distribution déclenche des éclats de rire tonitruants

Coin Inspo

Au cœur de 1970, l’emblématique Carol Burnett Show a offert aux téléspectateurs un sketch comique intitulé « Comment suis-je devenu un gladiateur !? », une délicieuse concoction d’humour, d’esprit et de timing comique impeccable. Diffusé lors de la saison 4, épisode 25, ce sketch particulier dresse un tableau vivant d’un homme nommé George, plongé dans son monde de fantaisie, et de sa femme hilarante et agaçante, Zelda.

Au lever du rideau, George, captivé par son film préféré, s’exclame : « Que les jeux commencent, que viennent les gladiateurs ! » seulement pour être interrompu par les plaisanteries de Zelda sur ses habitudes constantes de regarder la télévision. Cette pièce comique sur la vie domestique sur fond de fantasmes de l’ancienne Rome résonne immédiatement avec le public des foyers des années 1970. Les souvenirs de réunions familiales les samedis soirs, avec des bols de popcorn à la main, en riant aux côtés de leurs proches, sont inévitables.

1970, le sketch « Gladiator Skit » avec Carol Burnett et la distribution déclenche des éclats de rire tonitruants

L’interprétation de Zelda par Carol Burnett met en valeur son talent comique magistral. Sa capacité extraordinaire à faire ressortir les nuances d’une femme mécontente, juxtaposée aux rêves de gladiateur romain de George, est tout simplement géniale. Harvey Korman incarne brillamment George, en juxtaposant les querelles quotidiennes d’un homme en apparence ordinaire avec la grandeur d’un gladiateur romain. Leur échange vif culminant avec le rappel de George de son combat imminent avec le géant macédonien est digne de l’or comique.

Dans le monde des rêves de George, il rencontre l’enchanteresse Impératrice Aphrodisia, et leur échange est rempli de plaisanteries légères et de doubles sens. Lorsque George exprime son admiration pour son balcon, le public éclate de rire. La surprise de l’apparition du géant macédonien, la même figure que George est destiné à affronter dans l’arène, amplifie encore le quotient comique.

1970, le sketch « Gladiator Skit » avec Carol Burnett et la distribution déclenche des éclats de rire tonitruants

On ne peut s’empêcher de se rappeler être blotti en famille, en voyant les parents réprimer leurs rires et les enfants rire sans vraiment comprendre le jeu de mots spirituel. Cette joie sincère, ce rire partagé résonnant à travers les salons, sont le cadeau que Carol Burnett et son équipe nous ont offert chaque week-end.

Et qui peut oublier ce moment emblématique où Zelda réprimande George pour avoir oublié son poignard et ajoute : « Tu te plantes, George » ? Chaque personnage, des gladiateurs stoïques à l’impératrice charmante, tisse une riche toile d’hilarité qui ne laisse aucune place à l’ennui.

Pour vraiment savourer l’essence de ce sketch, il faut revisiter la vidéo. Regarder Carol Burnett, Harvey Korman et le reste de la distribution en action offre un voyage nostalgique à une époque où la comédie était pure, non filtrée et débordante de talent.

Noter cet article
Merci de partager cette publication avec votre famille et vos amis!
Bonne Pause
Laisser un commentaire